Les trois petits frimeurs

Il était tard et avec les potes, on rentrait du Club Grec. J’étais arrivé la veille en Egypte.

Mais je crois que je n’avais pas vraiment réalisé, même si Le Caire prend toujours soin de se rappeler à ses invités, par sa fureur de vivre – je ne saurais pas dire autrement, ce besoin de parler fort, de manifester fort, de protester fort, de s’aimer fort, de vivre fort. J’avais la tête encore un peu à Paris. Ça doit être à cause de l’avion. On n’est pas faits pour voyager aussi vite. En quatre heures, on passe d’un monde à l’autre, sans transition. J’ai toujours cette impression que mon corps est arrivé, a franchi les contrôles et les douanes et commence à marcher, boire un verre et manger un morceau, mais qu’un morceau de moi-même se retrouve encore entre Paris et Le Caire et cavale à toute vitesse pour me rattraper.
Ça faisait une journée entière, déjà, que j’étais pas ici ni tout à fait ailleurs.

On était tassés à cinq dans le taxi et l’air de minuit rafraîchissait à travers la fenêtre ouverte.
Trois petits frimeurs étaient tassés à trois sur un scooter avec des baffles qui crachaient de l’électro chaabi, super fort évidemment. Ils slalomaient dans la rue, criaient éraillé – leurs 16 ans –, apostrophaient les passants, roulaient lentement.

Le taxi se lasse, il klaxonne, les dépasse.
Le frimeur de devant se range doucement sur le côté, genre : « C’est mon bon plaisir de te laisser passer. » Le frimeur de derrière éclate de rire, la tête renversée vers le ciel. Le frimeur du milieu, aussi élégant et droit qu’un prince à cheval, porte la main gauche à sa bouche et nous claque, canaille, un immense baiser, de sa main, elle en vient presque à nous toucher.

Ça y est. Ce prince canaille sur son scooter, avec sa classe de chat de gouttière, m’a fait arriver au Caire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s