Jardins du Sinaï

Longtemps avant que l’on puisse dire « aujourd’hui », Moïse est passé dans le Sinaï, fait jaillir des sources, pleuvoir des cailles et de la manne, graver les Tables de la Loi. Il a erré avec son peuple, arrêté une armée en étendant les bras. Sur cette terre, Dieu murmure à l’oreille des prophètes.

Alors peu à peu, autour du lieu supposé du Buisson ardent, près du mont des Dix Commandements, des ermites ont commencé de murmurer à l’oreille de la terre. Dans ce rêve de maquisards, on trouve encore des abris de pèlerins, des cachettes d’anachorètes – et c’est chouette. Un vieux foyer, un vieux muret, un petit puits, ici et là, discrets, très discrets. Dans ces montagnes, Dieu se cache dans les détails.

Il fallait manger. Les ermites ont commencé à faire pousser des arbrisseaux dans les coins d’ombre. Puis des potagers. Les Bédouins proposaient leur bétail en échange. Vies dures et dures vies, on partageait les rares ressources.

 

Des petits monastères se sont installés. Et Justinien, l’empereur byzantin, eut l’idée saugrenue de bâtir une forteresse pieuse autour du Buisson ardent. Il envoya des mercenaires bâtisseurs des Balkans tout là-bas pour un voyage sans retour. Les moines se sont isolés, les mercenaires se sont installés et mélangés au Bédouins, la vie continua.

 

Les moines entre deux méditations firent pousser des jardins dans les wadis. Et s’installa alors une symbiose entre moines et Bédouins qui fait du Sinaï un endroit à part. Dans ce désert, chacun a besoin de l’autre. Les olives, le raisin, les oliviers, les camphriers adoucissent les versants des pics. Des taches vertes et entêtantes comme des persistances rétiniennes ondulent dans chaque recoin un brin frais et humide. Ça sent super bon quand on marche, thym, origan, sauge.

Les routes on été ouvertes. Les jardins restent, moins pour le monastère que pour les pèlerins d’aujourd’hui, les touristes.

Je suis toujours fasciné par des arbres qui poussent entre deux pierres et qui jettent une racine à la terre comme un bateau, l’ancre à la mer.

J’ai ramené quelques photos d’une petite promenade.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s